365 jours dans la vie d'un expert-comptable...09Achille se rend chez son banquier demain pour négocier le financement d’un nouveau véhicule à usage mixte : il parcourt chaque année environ 15 000 kilomètres à titre professionnel et 5 000 kilomètres à titre privé.

Il se demande si il fait prendre en charge le véhicule par sa société, une EURL, ou si il en prend le coût à sa charge avec remboursement d’indemnités kilométriques.

Si vous utilisez votre véhicule personnel  pour des déplacements professionnels, vous pouvez vous faire rembourser le coût de cette utilisation, utilisation effectuée dans l’intérêt de l’entreprise en respectant les barèmes  de l’administration.

Le calcul de ce barème prend en compte les frais suivants :

  • Le coût du véhicule
  • Les frais d’entretien et de réparation
  • L’assurance
  • Et les frais de carburant

Vous pouvez vous faire rembourser en plus les frais de parking et de garage.

Il y a un barème pour les voitures, un barème pour les motos et un barème pour les scooters.

Attention au-delà de 15 000 kilomètres par an, vous devrez vous acquittez de la taxe sur les véhicules de tourisme.

Les barèmes ont été considérablement revus à la baisse.

Comparer la différence de coût entre les indemnités kilométriques et  la prise en charge du véhicule par votre entreprise est à examiner de près.

Nous irons plus loin sur cette question dans un prochain billet.

Véronique Mascré

365 jours dans la vie d’un expert-comptable