Fête du travailJulie est commerçante, ouvre son magasin le dimanche matin jusqu’à 13 heures mais aussi le 1er mai et les jours fériés. Un employé l’aide à servir ses clients. Comment doit être payé cet employé le jour du 1er mai s’ il travaille. La loi (article L3133-4 et suivants du code du travail) nous dit que seul le jour de la fête du travail (1er mai) est obligatoirement chômé pour tous les salariés. Le salarié est donc payé le 1er mai malgré son « absence ».

Cependant, dans les établissements et services dont l’activité ne peut être interrompue, il peut être demandé aux salariés de travailler ce jour-là.

Les salariés, occupés le 1er mai, ont, alors, droit, en plus du salaire correspondant au travail accompli, à une indemnité égale au montant de ce salaire.

Le 1er mai travaillé est donc payé 2 fois.

L’indemnisation du 1er mai, doit être accordée à tous les salariés sans distinction, sans condition d’ancienneté.

Cette indemnisation ne peut pas être remplacée par un repos compensateur, même  si cela est prévu par une convention collective.

Le salaire habituel est maintenu pour le 1er mai (quelle que soit l’ancienneté des salariés).

véronique mascré

365 jours dans la vie d’un expert-comptable